3 Conseils / Printemps

Retour page précédente : cliquez ici


3 CONSEILS / PRINTEMPS

Pour aller dans le sens naturel du printemps, il est conseillé de mettre le système digestif au repos pour le nettoyer et l’alléger, après le régime de l’hiver, nécessairement plus riche en graisses et en sucres.
Certains d’entre vous auront remarqué en effet au début de cette saison, une tendance à la fatigue matinale, au manque d’entrain, au mal-être digestif (lourdeurs, ralentissement du métabolisme, borborygmes, gaz, pertes d’appétit ou à l’inverse insatiabilité …).
Tous ces signes nous indiquent qu’il est temps d’agir ! Et même en leur absence, une légère cure de printemps vous sera des plus bénéfiques ! Le printemps est le bon moment pour une cure dépurative. C'est-à-dire pour stimuler les émonctoires naturels et les aider à faire leur travail en profondeur. Le sang et les organes ne s’en porteront que mieux !
1 : Adapter son alimentation  
Pendant 2 à 3 semaines, pour nettoyer le système digestif, le simple bon sens nous indique, de supprimer temporairement ou en tout cas de diminuer autant que possible la consommation de :
-    préparations industrielles trop souvent gorgées d’additifs chimiques en tous genres inutiles pour la santé et toxiques pour l’organisme 
-    fritures 
-    produits laitiers et carnés
-    sel
-    sucreries (en-cas, desserts, sodas),
-    excitants (café, thé, guarana…), boissons alcoolisées, tabac et autres « drogues »
 
Dans le même temps privilégier la cuisson douce (vapeur ou à l’étouffée) et augmenter les apports en :
-    légumes et fruits frais consommés lors des repas et spécialement ceux qui favorisent le bon fonctionnement du système hépatique (artichaut, asperges, radis …)
-    huiles végétales vierges de 1° pression à froid et les fruits oléagineux en quantité modérée
-    aliments sains, naturellement fermentés pour régénérer la flore intestinale : légumes et jus de légumes lacto fermentés, miso (pâte de soja fermenté), pain complet bio, kéfir, kombucha, levure de bière vivante, yaourts de lait bio au bifidus… Autre aliment vivant : le pollen
-    algues et graines germées riches en sels minéraux, très utiles donc lors d’une cure dépurative où, par définition, l’on boit plus que de coutume
-    eau, jus de légumes, tisanes de plantes fraîches ou séchées, thé vert.
Valable en toute saison et spécialement au printemps :
Un petit déjeuner copieux, un bon repas le midi, un dîner léger et suffisamment éloigné du coucher. Enfin, pour améliorer la fonction digestive, éviter au maximum le grignotage.
Pour les plus aventuriers d’entre vous, monodiètes et jeûnes sont des ressources très intéressantes pour "effacer les ardoises" et repartir sur de nouvelles bases.
Spécialement si vous souhaitez :
-    modifier en profondeur votre régime alimentaire
-    perdre du poids
-    éliminer les résidus déposés durablement dans les tissus et organes par la consommation régulière de produits tels que médicaments, tabac, alcool, autres drogues …
-    vous libérer de symptômes pénibles (allergies, problèmes de peau, fatigue chronique, douleurs, pessimisme, manque d’enthousiasme, esprit chagrin et pensée négatives…).
ATTENTION : soyez sûr dans ce cas de vous faire accompagner et conseiller de manière spécifique et adaptée à votre situation. Monodiètes et jeûnes doivent respecter des conditions élémentaires assez précises pour être bénéfiques. Dans le cas contraire, les effets indésirables peuvent très bien être au RV, ce qui n’est pas le but.

2 : S’aérer  
Une bonne marche en plein air, de 30 à 45 mn chaque jour est suffisante pour stimuler le métabolisme (respiration, circulation, péristaltisme) dérouiller le corps et rafraîchir l’esprit. Cela est vrai en toute saison, même si le printemps est LA saison, où a lieu la reprise du mouvement et l’extériorisation de l’énergie précédemment entrée dans la profondeur pendant hiver.

3 : Faire une cure « détox » à base de plantes
On trouve sur le marché à des prix très abordables toutes sortes de cocktails et jus de plantes appropriés. La cure moyenne est de 3 semaines à raison d’un bouchon doseur soit le matin à jeun dans un grand verre d’eau, soit dilué dans une bouteille d’eau que l’on boit tout au long de la journée.
Veillez, à lire les étiquettes pour vous assurer de l’absence de sucre, miel ou adjuvants et caféine. Si possible, préférez les produits portant un label agréé « BIO ».
Conseil valable en toute saison : éviter de boire en excès pour ne pas lessiver les sels minéraux et fatiguer inutilement les Reins. 1 litre par jour est largement suffisant.
Prenez en compte dans votre « calcul », l’eau incluse dans les fruits, légumes, jus et tisanes dont vous augmentez la consommation en période de cure...
Il ne s’agit pas tant de boire en grande quantité, mais plutôt d’absorber de l’eau de bonne qualité à petites gorgées, en la savourant pour apprécier sa qualité gustative, en prenant le temps de la mâcher avant de l’avaler pour que les cellules intègrent complètement et dès l'arrivée en bouche, l’information des principes actifs qu'elle contient (tisanes, jus ...).

                                                                                                                                                                                                                                                            Muret, le 8 Avril 2012


Retour page précédente : cliquez ici