Digipuncture / Introduction

Retour page précédente : cliquez ici


Digipuncture : ça vous dit quelque chose ? un peu, beaucoup, à la folie, pas du tout ?
Nous allons ensemble aborder ce sujet car il s’agit d’une technique très pratique, simple à mettre en œuvre et efficace pour soulager et prévenir de nombreux maux du quotidien.

Ci-dessous les principes de base de la technique et pour trouver la réponse aux 5 questions concrètes les plus souvent posées, activez le lien suivant : La Digipuncture en 5 questions

Digipuncture : pression sur les points d’acupuncture. Laissons les aiguilles aux acupuncteurs ; nos mains, comme dans le Shiatsu, font très bien l’affaire. Par les mains nous allons solliciter l’énergie vitale de notre corps et l’encourager à se régulariser. Si vous avez déjà reçu une séance de shiatsu, vous êtes déjà familiarisé avec cette expérience. Sinon, c’est l’occasion de vous lancer !

« Oui mais » ...
Les points sont nombreux et pas faciles à trouver ... j’ai la flemme de faire ça ... je préfère aller au shiatsu ... ;-)
Oublions les « oui mais » car la possibilité de gagner en autonomie, de faire des économies, de passer des moments sympathiques et riches de découvertes avec soi-même ou son prochain, vaut bien tous les « oui mais » du monde !

Quelques lignes pour vous donner envie !

Tout d’abord, il n’y a rien à savoir pour que ça marche. Au contraire. La digipuncture est avant tout une question de ressenti. Moins on en sait, moins le mental interfère avec le déroulement naturel des choses.

Pas besoin non plus de croyance préalable pour que ça marche.
L’énergie vitale est libre de toute croyance ou de tout dogme. L’énergie vitale fait ce qu’elle doit faire selon le terrain où elle se meut. Bien sûr, le résultat est d’autant plus facilité et évident que votre esprit est libre, dégagé du doute, du scepticisme, de la peur de l’inconnu ou du ridicule ou ... toute autre pensée ou jugement limitant, comme le manque de confiance en soi par exemple.

Le temps d’une séance de digipuncture, redevenez l’enfant qui joue, libre de toute attente de résultat, interagit souplement, prend du plaisir à ce qu’il vit et s’émerveille de ce qu’il découvre.

Considérons un point d’acupuncture comme une porte d’entrée. La toucher, c’est comme prononcer un sésame magique. Chaque point nous révèle une facette de notre organisme énergétique. De quoi nourrir notre programme pour quelque temps car les points sont nombreux ! Rassurez-vous quand même, parmi quelques centaines de points répartis sur tout le corps, quelques dizaines d’entre eux sont suffisants pour soulager de multiples maux... simples et moins simples du quotidien.

Toucher un point, passer le seuil de la porte, se donner la possibilité de ressentir clairement la vie intérieure du corps et de soutenir les mouvements naturels et bénéfiques de l’énergie vitale.

Toucher les points d’acupuncture régularise leur fonctionnement. A condition tout de même d’être présent à ce que l’on fait. L’attention est concentrée. Simultanément le toucher est dénué de la volonté d’atteindre tel ou tel résultat. C’est en fait un moment idéal pour cultiver la présence à soi et le lâcher prise. Humm ... des mots si répandus ... et si nous en faisions l’expérience de temps en temps ...

Concentrez-vous sans vous tendre ni dans l’attention portée aux sensations qui découlent du geste, ni dans l’attente des résultats espérés.

Qu’est-ce qui se concentre me direz-vous ? Certainement pas le mental.
Car cela fige les possibles, nous pousse à imaginer voire à manipuler, plutôt qu’à ressentir et accueillir ce qui est.

Se concentrer c’est tout simplement faire un avec le point touché. Sans utiliser la force crispée ce qui rajouterait des tensions et blocages à ceux déjà présents, le degré de pression peut varier de très légère à très forte selon les besoins, le ressenti, les possibilités d’accueil de l’organisme.
Le point touché devient alors momentanément l’espace-centre à partir duquel on perçoit le corps dans sa globalité. Ainsi réintégré en conscience dans l’espace global du corps, le point réactualise sa présence et sa participation aux mouvements de l’énergie vitale.

Jetez un caillou dans l’eau, vous voyez la résonnance concentrique bien au-delà du point d’impact. C’est la même chose lorsque vous touchez un point d’acupuncture. L’esprit calme, détendu, silencieux vous donne la possibilité d’observer la résonnance de votre toucher bien au-delà du point touché.

Sans chercher la perfection, agissez avec simplicité, faites confiance à votre corps et à son potentiel de résonnance et d’autorégulation.
Toucher un point est une occasion précieuse de s’installer dans un état de présence à soi bienveillante, de respirer tranquillement dans la posture et c’est tout !

En ligne très bientôt sur mon site, un enchainement de digipuncture utile pour améliorer la qualité du sommeil.

Muret, le 27 Février 2012

Retour page précédente : cliquez ici