Rééducation périnéale

 Retour page précédente : cliquez ici


Rééducation périnéale

Le périnée ou plancher pelvien est un élément essentiel au maintien dans le temps d’une bonne forme physique générale, d’un bon tonus corporel. Cette structure musculaire formée de trois couches relie le pubis au coccyx à la manière d’un hamac, chez les femmes comme chez les hommes.
Quand il s’affaiblit, les symptômes ne manquent pas d’apparaître : des petites fuites à l’incontinence urinaire, en passant par la descente d’organes, la perte de sensibilité sexuelle, la difficulté à maintenir l’érection,  la perte de confiance en soi…
Les femmes sont tout spécialement concernées : le poids supplémentaire porté tout au long des grossesses puis l’étirement important de la musculature pendant les accouchements sollicitent le périnée sans ménagement.

D’autres facteurs peuvent également être à l’origine d’un affaiblissement périnéal : faiblesse constitutionnelle héréditaire, abus d’exercices abdominaux « mal faits » c’est à dire infligeant une forte pression sur l’ensemble du périnée (plancher pelvien), pratique sportive intensive (saut, course …), levée de poids, effort physique intense, changements hormonaux de la ménopause, vieillissement, constipation chronique et les efforts excessifs qui l’accompagnent, obésité, toux chronique, certaines mauvaises habitudes (se retenir avant d’aller uriner, porter des habits trop serrés), certains troubles neurologiques ou certaines interventions chirurgicales gynécologiques (hystérectomie).

Les solutions existent et sont facilement accessibles.

Les pratiques corporelles comme le Yoga, le Qi Gong, la méthode Feldenkrais, celle de Blandine Calais Germain … et d’autres encore portent attention à la bonne santé du périnée et proposent des exercices excellents en termes de prévention. Connaître son corps c’est aussi connaître son périnée, les différents muscles qui le composent et les exercices qui permettent de les mobiliser.

Lorsque des symptômes apparaissent (fuites, gêne, sensation de poids dans la bas-ventre…), la première chose est de dépasser la gêne souvent éprouvée dans cette situation pour oser en parler à un professionnel de santé avec lequel vous vous sentez à l’aise : médecin, gynéco, kiné, ou tout autre praticien de santé de votre choix qui pourra vous orienter pour recevoir les soins adéquats.

Ceux-ci (rééducation périnéale et rééducation abdominale hypopressive) sont très efficaces : une dizaine de séances réparties sur quelques semaines donnent un bon résultat dans la grande majorité des cas. A condition de s’entraîner entre les séances, à la maison, pour bien se familiariser avec les exercices et devenir capable de mobiliser les muscles avec facilité dans les 4 positions de base : debout, assis, couché, accroupi. L’entraînement permet aussi de développer une conscience fine du périnée au quotidien, au cours des activités les plus courantes et de compenser au moment voulu après les activités qui peuvent les affaiblir (éternuer, tousser, soulever une charge, sauter …). Une fois la rééducation terminée il suffit d'entretenir le tonus nouvellement retrouvé par une séance hebdomadaire pour prévenir

Kinésithérapeutes, sage femmes, certains ostéopathes sont à même de mener la rééducation dont le coût peut d’ailleurs être pris en charge par l’assurance maladie sous prescription médicale.
Alors quel que soit votre âge, quelles que soient les causes de l’affaiblissement de votre périnée, consultez et retrouvez le plaisir d’un périnée tonique et la confiance qui va avec !



                                                                                                                                                                                                                                                        Muret, le 14 Octobre 2012
Retour page précédente : cliquez ici