Shiatsu et la Douleur - 1

Retour page précédente : cliquez ici


Connaissance de soi et Shiatsu pour traiter la douleur / 1

Après un travail physique un peu trop long ou difficile pour nos capacités (jardinage, sport …), les muscles ou articulations trop sollicités se font sentir. D’autres parties du corps au contraire, plus en retrait, n’ont pas autant participé à l’effort.
Le corps en action a été mobilisé sans conscience de sa globalité.

La douleur qui apparait plus ou moins rapidement mais inévitablement sous la forme de courbatures, contractures, raideurs, névralgies... nous parle de ce déséquilibre dans la mobilisation physique du corps en mouvement.

L’on peut bien sûr masser après coup, avec une efficacité ponctuelle apparente les zones où se manifeste la douleur. Mais se focaliser dessus amplifie en fait le déséquilibre avec les zones où se trouve la source de la douleur. La source est souvent cachée, discrète, muette.
Porter notre attention sur elle, permet de rétablir une circulation plus harmonieuse dans l’ensemble du corps. Et de soulager durablement, en profondeur les douleurs.

C’est dans ce sens que le praticien de Shiatsu exerce son art.
Nous pouvons nous en inspirer pour retrouver ou maintenir un équilibre aussi satisfaisant que possible pour vivre sereinement au quotidien et espacer nos visites au cabinet de Shiatsu.

Réintégrer l’espace corporel qui souffre dans la globalité du corps est essentiel à la résolution du problème. Il convient de déceler les zones d’insuffisance pour tempérer les manifestations des zones en excès. Après coup quand la douleur s’est installée.

Mais aussi pendant l’exercice la prochaine fois que nous nous y adonnerons afin de prévenir l’apparition de nouvelles douleurs.

Ce processus s’inscrit, se développe et se confirme dans la durée. Développer l’attention au corps et l’aptitude à le mobiliser en douceur dans le moindre effort est un apprentissage qui se fait sur la durée. Rien de moins spontané surtout dans un environnement culturel qui ne nous y prépare pas.

Pour qui souffre de douleurs chroniques ou répétées, l’intention demande à être tenue, réitérée, remise en pratique de manière répétée et constante… avec légèreté, bienveillance et humour, pour que la transformation du regard sur et de la relation à son corps, prennne corps et opère.
Avec le temps elle se manifeste au plan physique ; concrètement la fréquence ou l’intensité des douleurs sont réduites. Le vécu est moins difficile. Les causes de déclenchement, auparavant inconnues, apparaissent avec plus de clarté nous donnant la possibilité de mieux prévenir l’apparition de la douleur.

Ce processus peut-être nourri par les séances de Shiatsu. Le praticien nous apprend à vivre notre corps autrement, il nous en facilite l’exploration intérieure et la redécouverte.



Parfois la douleur est la conséquence de vécus émotionnels ou psychologiques non pacifiés comme la colère ou l’anxiété par exemple. Prendre contact avec une émotion alors qu’elle est en veille, à l’état latent en nous peut sembler très abstrait à beaucoup de ceux chez qui elle vient pourtant par moments se manifester à chaud provoquant des pics avérés de mal-être.

Une émotion n’est pourtant jamais tout à fait endormie. Elle nous agit et peut être reconnue à travers certains comportements apparemment anodins que l’on pourrait attribuer à tort, à notre caractère, notre nature, notre façon d’être nous.

L’angoisse par exemple, peut nous conduire à l’hyperactivité, au perfectionnisme, à l’excès de contrôle … L’intention sincère de nous connecter à la source d’une douleur, même lorsque nous n’avons encore aucune idée de ce qu’est cette source ni de sa localisation dans l’espace du corps, est suffisante à elle seule pour nous ouvrir le chemin.

De proche en proche, des éclaircissements se font, nous aident à reconnaître puis nommer ce qui sous-tend un comportement. L’abstrait devient plus concret peu à peu, plus partie intégrante de nous, donc plus facile à accueillir pour ce qu’il est. Les manifestations « détournées » aigues ou chroniques comme les crises inflammatoires qui surgissent sans prévenir, les douleurs qui ne nous laissent pas de répit … perdent de leur raison d’être et deviennent progressivement inutiles.

Quelle que soit la nature des causes de la douleur, physique, organique, émotionnelle, psychologique, le Shiatsu par son approche globale et complète de la personne et de son vécu travaille à tous ces niveaux. Il sera donc indiqué dans tous les cas, soit seul, soit éventuellement ou passagèrement en complément d’autres approches.

Muret, Sep 2010

Retour page précédente : cliquez ici